Vous devez absolument visiter la Casamance

Vous devez absolument visiter la Casamance

Visiter la Casamance, l’autre Sénégal

 

Imaginez des terres irrigués par d’interminables fleuves et rivières. Des paysages de gigantesques fromagers et des rizières verdoyantes. Les seuls bruits qui brisent le silence sont ceux des chants des cormorans et des cueilleuses d’huîtres dans les bolongs.  La région de la Casamance s’étend sur 20 000 km. Elle est délimitée à l’ouest par l’océan atlantique et à l’est par la rivière Kuluntu. La Casamance est enclavée entre la Gambie au nord et la Guinée-Bissau au sud. Cette région luxuriante est un paradis pour les voyageurs à la recherche d’authenticité, les amoureux de la nature et des belles plages, loin des touristes. Attention, ne le dites pas trop fort !

 

 

Un jardin d’éden

Fleuve Casamance

Sa nature est généreuse, c’est d’ailleurs le grenier du Sénégal. Vous apprécierez les paysages de rizières, entre palétuviers, bolongs et mangroves. La Casamance jouit d’un climat tropical avec des moyennes de température à 30°C, adoucies par le vent de l’atlantique. C’est entre septembre et mai, pendant la saison appelée « soleil d’hiver » qu’il est le plus agréable de visiter la Casamance.
Le gouvernement actuel reconnait le potentiel et la demande croissante des touristes étrangers de vouloir découvrir de nouvelles contrées au Sénégal et de visiter la Casamance.
En 2017, ce paradis a été désigné comme zone touristique d’intérêt national.

 

« Kassumay » Bienvenue en Diola

C’est à Ziguinchor, capitale régionale, que le bateau Aline Sitoe Diatta jette l’encre. Première escale de votre voyage en Casamance. Vous arriverez au petit matin à Zig, comme aiment l’appeler les Casamançais ( ou Casaçais ). Pour vous rendre en Casamance vous pouvez aussi privilégier l’avion depuis Dakar ( 45min) ou la route en traversant la Gambie.
Ziguinchor est un grand bourg charmant et paisible au bord du fleuve où les habitants organisent leurs activités quotidiennes.
Cette ancienne ville coloniale passée au mains des portugais puis des français compte un peu plus de
500 000 habitants. Ziguinchor reste une étape de passage vers les villages et la basse Casamance.

 

 

L’ île de Carabane,

Île de Carabane @villagemonde

 

Située en Basse Casamance, l’île de Carabane était la première capitale de région. C’est sur cette île si paisible que les premiers colons on atterrit. Il faut deux heures de pirogue et un peu de patience pour rejoindre Carabane.
Le village d’Elinkine illustre parfaitement la vie de ce bout de terre. De nombreux artistes originaires de l’île vivent de la poterie et de la peinture de style local et les œuvres sont d’une rare beauté. Les couleurs des manguiers, papayers, bougainvilliers et figuiers de barbarie donnent de magnifiques nuances à l’île.
Aujourd’hui, Carabane est menacée par l’érosion côtière et les villageois tentent chaque jour de préserver cette l’île.

Région d’Oussouye

Village Mlomp, Casamance

Lorsque vous visitez la Casamance il est difficile de passer à côté d’Oussouye. C’est l’une des plus grandes « villes » après Ziguinchor et la porte d’entrée du Parc National de la Basse Casamance. C’est aussi à Oussouye qu’ont lieu de nombreuses célébrations traditionnelles.

Sa majesté « Man » Sibiloumbaï Diedhiou, roi des Diolas Floups (Article – Les ethnies du Sénégal ) habite à Oussouye. Vous aurez peut-être la chance de le rencontrer et d’échanger avec lui. Il est la figure conservatrice de la culture diola et veille à la paix et la cohésion sociale du peuple.

Kumpo, Mlomp

A quelques minutes de là se trouve le village animiste de Mlomp. Des gigantesques fromagers ombragent le village et servent de points de rencontre pour palabrer et célébrer les traditions Diola. Ici vous aurez la possibilité d’assister à de nombreuses fêtes traditionnelles comme le Kamagnegne ou l’Ekonkon, avec la présence pour certains événements de figures étonnantes à l’image du Kankourang ou du Kompo.

 

 

 

Case à Impluvium

Les Casamançais sont de véritables architectes. Ils ont construits les cases à étages et les cases à impluvium qui font partie du patrimoine architectural de la basse Casamance. Ces bâtisses servent d’habitation à des familles entières ou sont parfois réaménagés en campements villageois pour accueillir les touristes. Vous pouvez visiter la Casamance en privilégiant les campements traditionnels offrant un confort assez simple, mais une expérience en immersion inoubliable au cœur des villages.

 

 

Diémbering – Cap Skirring

Bois sacré, Casamance


Vous avez sûrement visité des musées mais celui-ci est particulier parce qu’il se situe en pleine forêt.
Le musée Sangawatt de Diembering est tout simplement exceptionnel car c’est dans cette forêt que sont exposés les fétiches de la culture diola. Les Diolas, catholiques-animistes, entretiennent une relation très proche avec la nature et leurs ancêtres.

 

 

 

 

Plage du Cap Skirring

Cap Skirring est un village côtier qui a attiré de nombreux groupes hôteliers à la recherche de lieux uniques en Afrique. Lorsque vous visitez la Casamance il est très agréable de finir à Cap skirring, réputé pour ses belles plages et ses villages alentours qui proposent de découvrir un peu plus la culture casaçaise.
On dit aussi que c’est dans le village de Cabrousse qu’est née la lutte traditionnelle appelée « lamb » en wolof. Les combats sont des spectacles incroyables ; les femmes acclament les plus beaux lutteurs, les marabouts lancent des sorts aux adversaires et les enfants chahutent en attendant la fin du battle. C’est un spectacle à ne pas manquer si vous visitez la Casamance !

 

La pêche en Casamance

Partie de pêche @Way Kassala

Des fruits de mer et des poissons frais en veux-tu en voilà ! Le Sénégal est le pays le plus poissonneux du globe et la région de la Casamance abrite une très grande diversité d’espèces de poissons. De nombreux Casaçais vivent de cette activité qui leur permet d’exporter vers l’Europe et l’Asie.
Après une bonne partie de pêche ou de cueillette à l’huître, vous pourrez déguster les nombreux plats de la région dont le etodié, caldou, tiebhou diola ou encore le balakor.

L’enclavement de la Casamance n’a pas vraiment à son développement touristique et économique mais il a favorisé la préservation de sa culture et ses traditions qui en font aujourd’hui l’une des régions les plus authentiques du Sénégal et de l’Afrique de l’ouest. Certains vous diront que visiter la Casamance est une expérience enrichissante, joyeuse et émouvante. Les traditions vibrantes, l’accueil chaleureux des casaçais et la tranquillité dans ce jardin d’Eden suffiront à vous convaincre de visiter la Casamance.  

Si vous souhaitez visiter la Casamance, vous pouvez rejoindre nos prochains départs ou demander un devis pour un circuit en Casamance sur-mesure.

            ⇒ Découvrez le circuit en Casamance ⇐

 

 

 

Restons connectés et suivez l’actualité voyage en Afrique : vlog, informations, promotions et conseils de voyages sur le continent.

Site de l’agence de voyages: http://fantastic-africa.com
https://www.facebook.com/FantasticAfrica/
 https://www.instagram.com/fantasticafrica
Chaîne TV Youtube

 

05/10/2018 © Copyright Christophe DIEME – Fantastic Africa.
Voyages authentiques et responsables en Afrique.

Leave a Reply

Your email address will not be published.