Les tribus de la Vallée de l’Omo

Les tribus de la Vallée de l’Omo

La vallée de l’Omo est située au sud de l’Éthiopie. Elle doit son nom à la rivière d’Omo et est habitée par différentes tribus qui représentent environ 200 000 personnes. Ces tribus occupent la vallée de l’Omo depuis des siècles et y vivent loin de la modernité. Ils excellent dans l’art de la peinture corporelle ou « body painting ». Un voyage authentique en Éthiopie à la découverte de ces tribus restera une expérience hors du commun.

Les différents peuples de la vallée de l’Omo

Les tribus de la vallée de l’Omo sont essentiellement composées des Mursis, les Karos, les Hamers, les Dassanetchs, les Turkanas, les Bumes, les Surmas, les Galebas, les Bodis, les Nyangatoms, etc. Ce sont des peuples semi-nomades qui vivent de l’agriculture et de l’élevage. Leurs conditions de vie ne sont pas toujours faciles dans cette région semi-aride. Lors d’un voyage dans la vallée de l’Omo, vous pourrez découvrir leurs coutumes et pratiques ancestrales. Les Mursis sont des semi-nomades éleveurs de bovins et sont connus pour les ornements labiaux et auriculaires que les femmes arborent.

Les Hamers pratiquent l’agriculture et la culture du sorgo. C’est un peuple semi-nomade éleveur de bovins réputé pour la place importante qu’ils accordent à l’esthétique. Les femmes Hamers coiffent leurs cheveux en fines locks et y enduisent un mélange de beurre et d’ocre rouge. Les Turkanas sont également semi-nomades et éleveurs de bovins. Le bétail est très important et diversifié, composé de chèvres, moutons, dromadaires, ânes. Le peuple Turkana forme une société polygamique où le bétail est utilisé pour le lait, la viande et comme monnaie d’échange. Le nombre de femmes ici se mesure à l’ampleur d’un troupeau. La confection de vannerie en osier, paille et fibres fait aussi la renommée de ce peuple.

Les coutumes ancestrales des tribus de la vallée de l’Omo

Un voyage dans la vallée de l’Omo vous permettra de découvrir les tribus qui vivent reculées et pratiquement coupées du monde moderne. Elles perpétuent des coutumes comme les modifications corporelles notamment les scarifications, la peinture corporelle, les coiffes végétales, etc.  La peinture corporelle est tout un art qui se pratique sur le corps à l’aide des doigts. Avec des gestes rapides, vifs et spontanés, ils arrivent à peindre des motifs très originaux de leur corps. Les pigments utilisés sont, ocre rouge, kaolin blanc, vert cuivré, jaune lumineux, gris de cendres, etc. L’absence de miroir dans ces tribus rend encore leur Body Painting plus spontané et plus libre.

Après un voyage authentique en Éthiopie, vos critères de beauté vont changer. En effet, les femmes portent dans leurs lèvres inférieures un plateau de bois d’argile, un critère de beauté pratique pour trouver un mari. Les jeunes filles apprennent à déformer leur lèvre inférieure vers 15 ans et augmentent le diamètre de celle-ci avec le temps. Lors des fiançailles, la taille de la dote sera fonction de la taille du plateau à lèvre de la fiancée.

Un circuit en Éthiopie ne saurait se terminer sans rendre visite à ces peuples qui utilisent la scarification et la peinture corporelle comme moyen d’identification. En effet, en fonction du type de scarification, de peinture ou de tatouages, on peut identifier la tribu à laquelle appartient un individu, son statut social et son statut civil.

Site de l’agence de voyages : http://fantastic-africa.com/
Suivez-nous sur Facebook pour encore plus d’informations : https://www.facebook.com/FantasticAfrica/
Notre magnifique galerie photo Instagram : https://www.instagram.com/fantasticafrica

03/05/2018 © copyright Communication – Fantastic Africa. Voyages authentiques et responsables en Afrique.