Peuples et ethnies du Sénégal

Peuples et ethnies du Sénégal

Les ethnies du Sénégal

Le Sénégal compte plus de 15 millions d’habitants appartenant à différents groupes ethniques. Les ethnies du Sénégal les plus importantes en nombre sont : les Wolofs, suivi des Lébous, puis des Peuls, Toucouleurs, Séréres, Diolas, Mandingues et enfin Bassaris. Ces peuples vivent aujourd’hui en parfaite harmonie et il est de plus en plus fréquent de voir des mariages inter-ethniques.
Ils ont su préserver leurs traditions et certains ont parfois fait le choix de rester dans leurs régions d’origines malgré des conditions de vies parfois mises à rudes épreuves.
Voici quelques-unes de ces fascinantes ethnies du Sénégal.

 

Les Wolofs

Femme wolof @Khoudia-Diop

Ils représentent à eux seuls plus de 42 % de la population sénégalaise. Pour la petite histoire, les Wolofs habitaient le Tekrour, royaume du Ghana situé dans la vallée du fleuve Sénégal. Le delta du fleuve Sénégal a toujours été le berceau de la culture wolof. Cette ethnie du Sénégal est essentiellement musulmane et elle est composé de différentes confréries qui sont propres au Sénégal. La religion traditionnelle africaine reste cependant bien présente chez les Lebous.
La structure des Wolofs se définie par
un système de castesOn retrouve les “ Geer ” au sommet de cette pyramide qui sont les aristocrates. En dessous, il y’a les “Nool” qui étaient considérés comme les bouffons de la cour. Au plus bas de l’échelle, il y’a les “Diam” qui sont les serviteurs.


Bien que l’on reconnaisse toujours le niveau social d’un Wolof par son nom, aujourd’hui ce système de castes n’est plus réellement présent dans les pratiques quotidiennes.

Les Wolofs sont très dynamiques et s’essaient à différentes activités. Ils vivent essentiellement de l’agriculture et cultivent traditionnellement le mil à la base de l’alimentation, tout comme le manioc, l’arachide et la courge.
L’élevage est leur deuxième activité. Ils sont les propriétaires de troupeaux de vaches qu’ils confient à leurs cousins Peuls, experts et amoureux des bovidés pour les corvées quotidiennes du bétail.
Les Wolofs pratiquent aussi la pêche et sont également réputés pour leur sens du commerce. Vous les rencontrerez souvent dans les grandes villes et sur les marchés lors d’un circuit au Sénégal.

 

Les ethnies du Sénégal oriental

Jeune Bedik – Région de Kédougou @Ndukuriste

 

C’est à l’extrême sud-est du Sénégal, entre la Casamance et la Guinée que les Bassaris et Bediks ont élus domicile. Des peuples essentiellement animistes qui ont conservé leurs cultures et leurs traditions ancestrales.
Originaires de l’empire mandingue (Mali), ils se sont installés dans cette région éloignée pour échapper à leurs persécuteurs Peuls et à l’islamisation. Bien qu’ayant utilisé ce milieu naturel comme refuge au départ, les Bassaris et les Bediks se sont naturellement adaptés. Ces ethnies du Sénégal vouent un respect inégalable à la nature et ont su parfaitement l’utiliser à leur avantage.

 

 

Jeune femme Peul @joachimbergauer


Les Peuls, bien que présent un peu partout au Sénégal se sont aussi installés dans cette même région et ont fini par se sédentariser dans la zone de
Dindéfélo, où se trouve la plus grande cascade du Sénégal.
L’origine des Peuls reste encore controversée. Pasteurs semi-nomades, ils sont présents dans de nombreux pays d’Afrique et au Sénégal ils sont appelés  » Haal Pulaar » qui signifie « ceux qui parlent peul ».  Les Peuls se sont inspirés de leurs voisins Bassaris et Bediks puis parfaitement adaptés à leur nouvel environnement en arrivant dans cette région inhospitalière du Sénégal. Le Sénégal-oriental est très sauvage et abrite une faune et une flore très importante dont une grande partie est concentrée dans le Parc de Niokolo Koba.

Les Bassari @lineoverthree

Les Bassaris, les Bediks et les Peuls ont développé un véritable lien de complicité dû à leurs conditions de vies souvent rudimentaires et leur isolement. Ils ont choisi d’utiliser le peul comme langue commune pour renforcer ce lien, communiquer plus facilement entre eux et échanger commercialement.

 

 

Casamance, Terre des Diolas

Cérémonie Diola

Au sud du Sénégal, entre la Gambie et la Guinée Bissau, c’est la Casamance. Cette région luxuriante est le territoire de l’ethnie Diola  ⌈ Joola ⌉ aussi établis en Guinée-Bissau et en Gambie. Ils ont conservé l’image d’un peuple guerrier insoumis qui a été un rempart incontestable durant l’esclavage. Pour les Diolas, l’idée qu’un homme puisse en asservir un autre était au-delà de l’impensable.
Aline Sitoé, ancienne guerrière et prêtresse est l’une figure vénérée par les Diolas. Elle incarne à elle seule les spécificités et les croyances de tout un peuple.
Les Diolas ont quelques similitudes avec les Sérères qui ont une connexion très proche avec la nature et les défunts.  
Comme les Bediks et les Bassaris, ils vouent un respect inconditionnel à l’Homme et la nature.

 

Ils vivent essentiellement de la récolte du vin de palme, de la chasse, de la pêche et de l’élevage. Chez les Diolas, l’autosuffisance alimentaire est primordiale.
Ce qu’il y’a d’étonnant dans la langue diola c’est que chaque village de Casamance à son « patois diola ».

 

Kumpo, Casamance @routedelasolidarite


La région de la Casamance est le berceau de nombreuses traditions sénégalaises. C’est le cas de
la lutte traditionnelle qui est née dans cette région. Les ethnies du Sénégal, bien qu’à majorité musulmanes, conservent toutes des pratiques animistes. Le casamançais ou casaçais accordent une plus grande importance aux coutumes animistes et vouent un grand respect aux ancêtres. Vous pourrez assister à de nombreuses cérémonies comme celle du kumpo, ce spectre en paille tourbillonnant sur lui-même ou encore du Kankourang qui veille sur les jeunes initiés circoncis.

 

 

Sénégal, terre d’accueil

Famille Cap-verdienne du Sénégal


La politique d’immigration du Sénégal est relativement souple et il n’est pas rare de voir des expatriés d’Europe, d’Afrique ou du Proche et Moyen-orient s’installer au pays de la Teranga.


Du fait de sa situation géographique avec les îles du Cap-Vert ( 1h en vol d’oiseau), le Sénégal accueil une forte population Cap-verdienne et a depuis toujours soutenu l’indépendance de l’archipel, notamment en période de crise économique. Les chiffres ne sont pas précis, mais on compterait plus de 40 000 cap-verdiens ( non nés au Sénégal) qui sont venus rejoindre leurs familles déjà installées ou venus travailler dans différentes administrations ou commerces.

Les influences cap-verdiennes se retrouvent dans la musique et les nouvelles formes de danses sénégalaises. Philip Monteiro, artiste sénégalo-cap-verdien est l’une de ces figures emblématiques.

 

 

Ali Haidar, figure libanaise du Sénégal

Le Sénégal a depuis l’époque de la colonisation accueilli de nombreux français. On compte environ 19 000 expatriés français. C’est amicalement que les sénégalais les baptisent les « Séné-gaulois ».

Le Sénégal a également attiré une forte population libanaise venue à l’époque des comptoirs français pour servir de lien entre la France et le Sénégal. Une nouvelle vague est arrivée entre 1970 et 1980 fuyant les instabilités au Liban. On estime la communauté libanaise recensée au Sénégal à plus de 50 000 personnes (non nés au Sénégal). Ils pratiquent aujourd’hui de nombreuses activités de commerce très lucratives et se sont parfaitement adapté.

 

Haidar El Ali, écologiste et anciennement ministre de l’écologie du Sénégal est l’une des figures emblématiques Libano-sénégalaise. Il s’est engagé dans un incroyable projet de replantation de la mangrove sénégalaise qui porte ses fruits et que Fantastic Africa soutient.

Si vous souhaitez rencontrer les différentes ethnies du Sénégal vous pouvez consulter nos prochains départs ou demander un devis pour un circuit au Sénégal sur-mesure.

⇒ Découvrez nos circuits authentiques au Sénégal ⇐

 

Restons connectés et suivez l’actualité voyage en Afrique : vlog, informations, promotions et conseils de voyages sur le continent.

Site de l’agence de voyages: http://fantastic-africa.com
https://www.facebook.com/FantasticAfrica/
 https://www.instagram.com/fantasticafrica
Chaîne TV Youtube

 

 
25/09/2018 © Copyright Christophe DIEME – Fantastic Africa.
Voyages authentiques et responsables en Afrique.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.